Transplantation pulmonaire en Inde

La transplantation pulmonaire est une intervention chirurgicale complexe qui consiste à remplacer un poumon endommagé ou malade par un poumon sain provenant d'un donneur. Cette procédure est généralement recommandée pour les patients atteints d'une maladie pulmonaire terminale, telle que la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), la fibrose pulmonaire, la mucoviscidose ou l'hypertension pulmonaire. La transplantation pulmonaire en Inde peut améliorer la qualité de vie et prolonger la durée de vie des patients atteints d'une maladie pulmonaire grave qui ont épuisé toutes les autres options de traitement.

L'Inde a fait des progrès significatifs dans le domaine de greffe de poumon ces dernières années, plusieurs centres proposant désormais cette procédure. Dans cet article, nous discuterons du processus de transplantation pulmonaire en Inde, des critères d'éligibilité, du coût de la procédure et du taux de réussite.

Procédure de transplantation pulmonaire en Inde

  • La procédure de transplantation pulmonaire en Inde comporte plusieurs étapes, à commencer par l'évaluation de l'état du patient et de son éligibilité à la procédure. Cette évaluation comprend des antécédents médicaux approfondis, un examen physique et plusieurs tests, tels qu'une radiographie pulmonaire, des tests de la fonction pulmonaire, un scanner et des analyses de sang. Le patient subira également une évaluation psychologique et des conseils pour évaluer son état de préparation à la procédure.
  • Une fois que le patient est jugé éligible à une transplantation pulmonaire, il sera inscrit sur une liste d’attente pour un poumon de donneur approprié. Le temps d'attente pour un poumon de donneur peut varier en fonction de facteurs tels que le groupe sanguin du patient, sa taille et la gravité de son état, ainsi que la disponibilité des organes du donneur.
  • Lorsqu’un poumon donneur approprié devient disponible, le patient sera appelé pour l’opération. L’intervention chirurgicale dure généralement plusieurs heures, pendant lesquelles le patient est sous anesthésie générale. Le chirurgien retirera le poumon endommagé et le remplacera par le poumon du donneur, puis connectera les vaisseaux sanguins et les voies respiratoires au nouveau poumon.
  • Après l'opération, le patient sera transféré à l'unité de soins intensifs (USI) pendant plusieurs jours, où il sera étroitement surveillé et recevra des médicaments pour éviter le rejet du nouveau poumon. Le patient sera ensuite transféré dans une chambre d’hôpital ordinaire pour poursuivre son rétablissement et sa réadaptation. La durée du séjour hospitalier peut varier de quelques semaines à plusieurs mois, en fonction de l'évolution du patient et des complications pouvant survenir.

 

transplantation pulmonaire en Inde

Critères d'éligibilité à la transplantation pulmonaire en Inde

Pour être éligible à une transplantation pulmonaire en Inde, le patient doit répondre à certains critères, notamment :

  • Phase terminale sévère maladie pulmonaire avec une espérance de vie inférieure à deux ans
  • Échec de tous les autres traitements médicaux et chirurgicaux
  • Aucune infection active ni tumeur maligne
  • Bonne santé globale et pas de matières premières significatives
  • Volonté et capacité de se conformer aux exigences en matière de soins et de suivi post-transplantation

Les critères d'éligibilité peuvent varier légèrement en fonction du centre spécifique et de l'état de chaque patient.

Types de transplantation pulmonaire

  1. Transplantation d'un seul poumon (SLT) : La transplantation d’un seul poumon consiste à remplacer un poumon malade ou endommagé par un poumon sain provenant d’un donneur. Cette procédure est souvent recommandée pour les patients atteints d'une maladie pulmonaire qui n'affecte qu'un seul poumon, comme l'emphysème, la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ou la fibrose pulmonaire.
  2. Transplantation de double poumon (DLT) : La transplantation pulmonaire double consiste à remplacer les poumons malades ou endommagés par des poumons sains provenant d’un donneur. Cette procédure est souvent recommandée pour les patients atteints d'une maladie pulmonaire affectant les deux poumons, comme la mucoviscidose, l'hypertension pulmonaire ou la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Dans certains cas, une combinaison de transplantation pulmonaire simple et double peut être réalisée, en fonction de l'état et des besoins spécifiques du patient. C'est ce qu'on appelle une transplantation pulmonaire séquentielle bilatérale, dans laquelle une seule transplantation pulmonaire est réalisée initialement, suivie d'une deuxième transplantation après un certain temps.

Coût de la transplantation pulmonaire en Inde

Le coût d'une transplantation pulmonaire en Inde peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs, tels que l'hôpital, les honoraires du chirurgien, la durée du séjour à l'hôpital et les complications pouvant survenir. En moyenne, le coût d’une transplantation pulmonaire en Inde peut varier de Rs. 50 lakhs à Rs. 80 lakhs (environ 67,000 108,000 $ à XNUMX XNUMX $).

Certains hôpitaux peuvent offrir une aide financière ou une couverture d'assurance pour la transplantation pulmonaire. Il est donc important de discuter du coût et des options de paiement avec l'hôpital avant de procéder à la procédure.

Taux de réussite de la transplantation pulmonaire en Inde

Le taux de réussite des transplantations pulmonaires en Inde s'est considérablement amélioré au fil des ans, grâce aux progrès des techniques chirurgicales, des soins postopératoires et des médicaments immunosuppresseurs.

Selon une étude publiée dans l'Indian Journal of Thoracic and Cardiovascular Surgery, le taux de survie global après une transplantation pulmonaire en Inde était de 72.4 % à un an et de 56.9 % à trois ans. L’étude a également révélé que le taux de survie était plus élevé chez les patients ayant reçu une greffe d’un seul poumon que chez ceux ayant reçu une double greffe de poumon. La cause de décès la plus fréquente après une transplantation pulmonaire était l’infection, suivie du rejet chronique et du rejet aigu.

Une autre étude publiée dans le Journal of Clinical and Diagnostic Research a rapporté un taux de réussite similaire de 70 % un an et de 50 % cinq ans après une transplantation pulmonaire en Inde. L'étude a également indiqué que l'indication la plus courante de transplantation pulmonaire en Inde était la BPCO, suivie de la maladie pulmonaire interstitielle et de la fibrose pulmonaire.

Les facteurs qui peuvent affecter le taux de réussite d'une transplantation pulmonaire comprennent l'âge du patient, les conditions médicales sous-jacentes, la gravité de la maladie pulmonaire, le type de transplantation pulmonaire (simple ou double), la qualité du poumon du donneur et l'adhésion du patient aux soins opératoires et médicaments immunosuppresseurs.

Contactez EdhaCare pour obtenir meilleure entreprise de tourisme médical en Inde.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *