Comprendre les types de cancer du col de l'utérus : un guide complet

Le cancer du col de l'utérus est un problème de santé majeur qui touche les femmes du monde entier. Le cancer du col de l'utérus est une augmentation de cellules qui commence à évoluer au centre de l'utérus. Cela se produit dans la partie inférieure de l’utérus tandis que ses kilomètres sont reliés au vagin. Divers virus du papillome humain, HPV et autres virus du papillome humain ont été signalés. Bien que la contamination par le virus du papillome humain (VPH) soit la principale cause du cancer du col de l'utérus, il existe différents types de cancer du col de l'utérus, chacun présentant des symptômes et des schémas thérapeutiques spécifiques. Le VPH est une infection sexuellement transmissible assez courante, il faut donc s'y déplacer. Le VPH est une contamination sexuellement transmissible assez courante. Comprendre cette diversité est crucial pour un diagnostic précis, un traitement efficace et des conséquences avancées pour les patients. Dans ce blog, nous pouvons examiner diverses classifications des cancers du col de l'utérus, en mettant l'accent sur leurs caractéristiques spécifiques, leurs facteurs de hasard et leurs techniques de contrôle.

Cependant, dans un faible pourcentage de cas, les bactéries survivent pendant de nombreuses années. Cela permet à quelques cellules ovariennes de se transformer en cellules cancéreuses. En examinant les défis de chaque approche, nous visons à accroître la concentration, à faciliter la détection précoce et, à terme, à contribuer aux efforts supplémentaires visant à vous sauver de cette maladie.

Qu'est-ce que CeCancer vical ? 

Le cancer du col est un type de cancer qui se développe à l'intérieur des cellules du col de l'utérus, la diminution d'une partie du col liée au vagin. La plupart des cancers du col de l'utérus sont dus au virus du papillome humain (VPH), une infection sexuellement transmissible. Mais toutes les femmes atteintes du VPH ne développeront pas un cancer du col de l'utérus. Il existe d'autres facteurs de risque, notamment le tabagisme, un système immunitaire affaibli, l'utilisation prolongée de contraceptifs oraux et quelques compagnons sexuels.

Qu'est-ce que le cancer du col de l'utérus ?

L'infection cancéreuse ne provoque aucune tendance au premier stade, donc des tests récurrents sont essentiels, et un test HPV est essentiel pour examiner les migrations, car l'infection cancéreuse est courante comme les saignements vaginaux, le bassin et le bassin pendant les rapports sexuels. Il repose également sur certains éléments. Cela peut également inclure la chirurgie, les traitements par radiothérapie, la chimiothérapie ou une combinaison de ces traitements. Un diagnostic et un traitement précoces améliorent considérablement les chances de succès final et de survie. La vaccination est également proposée pour protéger les enfants du VPH et est recommandée pour la prévention des cancers du col de l'utérus à l'avenir.

Types de cancer du col utérin

Les cancers du col de l'utérus peuvent être classés en plusieurs types en fonction du type cellulaire précis d'où provient le cancer. Les types de cancer du col de l’utérus les plus importants sont :

  • Carcinome épidermoïde: Le carcinome épidermoïde mobile est le cancer du col de l'utérus le plus courant, représentant environ 80 à 90 % des cas. Cela commence dans les fines couches de cellules squameuses qui tapissent l’extérieur de l’utérus. 
  • Adénocarcinome: L'adénocarcinome du col de l'utérus se développe dans les cellules de la membrane muqueuse du col de l'utérus. Il s'agit d'argent dû pour environ 10 à 20 % de tous les cancers du col de l'utérus. Contrairement au carcinome épidermoïde, l'adénocarcinome peut être plus fréquent à l'intérieur du col de l'utérus, ce qui le rend très difficile à détecter avec un test Pap récurrent. Les éléments de risque d'adénocarcinome sont une infection par le VPH, un test Pap particulier et des antécédents d'infarctus cervical (CIN).
  • Carcinome adénosquameux : Le carcinome adénosquameux est un cancer du col de l'utérus extraordinaire mais agressif composé de cellules squameuses et glandulaires. Il présente un risque similaire au carcinome épidermoïde mobile et à l'adénocarcinome. Le carcinome adénosquameux présente souvent un pronostic pire que celui de l'adénocarcinome épidermoïde ou pur en raison de sa nature compétitive et de sa résistance au traitement.
  • Carcinome à petites cellules : Le petit carcinome mobile du col de l'utérus est une forme rare et nettement compétitive de cancer du col de l'utérus, avec une fréquence inférieure à 5 %. Il est associé à un pire diagnostic par rapport au cancer du col de l'utérus de différents types. Les cancers à petites cellules se développent de manière inattendue et peuvent métastaser rapidement. Ils sont donc difficiles à gérer et à traiter.

Quels sont les symptômes du cancer du col de l'utérus 

Symptômes du cancer du col de l'utérus : Les symptômes du cancer du col de l’utérus peuvent varier selon le type et le degré de la maladie. Cependant, les symptômes les plus courants sont :

  • Saignements vaginaux anormaux accompagnés de saignements menstruels, postménopausiques ou postménopausiques
  • Douleur pelvienne ou douleur pendant les rapports sexuels
  • Pertes vaginales pouvant être sanglantes, aqueuses ou nauséabondes
  • Modifications de l'intestin ou de la vessie
  • Réduction de poids et fatigue inexpliquées

Diagnostic du cancer du col de l'utérus : La détection précoce des cancers du col de l’utérus améliore considérablement l’efficacité du traitement. Les techniques de pronostic du cancer du col de l’utérus comprennent :

  • Frottis Pap: Un test Pap, également appelé test Pap, est un contrôle utilisé pour rechercher des changements extraordinaires dans les cellules cervicales.
  • Test VPH : Les tests Pap peuvent être utilisés pour détecter les types de VPH à haut risque liés aux cancers du col de l'utérus.
  • Colposcopie : Si des cellules étranges sont détectées lors du test Pap, une colposcopie peut être recommandée pour examiner le col de l'utérus plus attentivement à l'aide d'une loupe spécialisée.
  • Biopsie: Lors d'une biopsie, un petit morceau de tissu cervical est prélevé pour un examen microscopique afin de vérifier la présence de la plupart des cellules cancéreuses.

 Causes du cancer du col de l'utérus ? 

Le cancer du col de l'utérus est souvent causé par le virus du papillome humain (VPH), une contamination sexuellement transmissible. Le VPH n'est pas inhabituel et la plupart des humains sexuellement actifs pourraient être infectés à un moment donné dans leur vie. Cependant, le système immunitaire supprime généralement le virus sans causer de dommages. Cependant, dans certains cas, les VPH, en particulier les types 16 et 18, peuvent provoquer des modifications des cellules du col de l'utérus conduisant au cancer au fil du temps. D'autres facteurs pouvant accroître le risque de cancer du col de l'utérus comprennent :

  1. Fumeurs: Les femmes qui fument courent un plus grand risque de cancer du col de l’utérus que les non-fumeurs.
  2. Dispositif immunitaire affaibli : Les personnes dont les structures immunitaires sont affaiblies, ainsi que les personnes atteintes du VIH/SIDA ou celles ayant reçu une greffe d'organe, et qui prennent des immunosuppresseurs, sont plus à risque. 
  3. Utilisation à long terme de pilules contraceptives: Un premier examen suggère une association entre l'utilisation à long terme de contraceptifs oraux et un risque élevé de cancer du col de l'utérus, même si le risque du médicament pourrait être interrompu. 
  4. Avoir plusieurs partenaires sexuels : Avoir quelques compagnons sexuels augmente le risque de contamination par le VPH.
  5. Activité sexuelle précoce : Commencer un passe-temps sexuel à un jeune âge augmente le risque de contamination par le VPH.
  6. Dossiers familiaux des cancers du col de l'utérus : Si un proche a eu un cancer du col de l’utérus, le risque peut être accru.

Un dépistage régulier avec des tests Pap et des tests HPV peut aider à détecter le cancer du col de l'utérus à ses premiers stades alors qu'il est de loin le plus traitable. En outre, la vaccination comporte des vaccins contre les VPH, les lignées cancérigènes les plus courantes, provoquant le cancer du col de l'utérus.

Traitement du cancer du col de l'utérus 

Le traitement du cancer du col de l'utérus peut varier en fonction de facteurs tels que le stade du cancer, l'état de santé général de la patiente et ses préférences. Voici un aperçu des options de traitement courantes : 

  • #: La chirurgie peut être utilisée pour retirer le tissu cancéreux. Le type d’opération chirurgicale dépend de la localisation du cancer. Des procédures comprenant une biopsie par cône ou une hystérectomie radicale (ablation de l'utérus, du col de l'utérus et des tissus environnants) peuvent être effectuées en cas de cancer du col de l'utérus à un stade précoce.
  • Radiothérapie: La radiothérapie utilise le rayonnement ultraviolet pour tuer la plupart des cellules cancéreuses. Il peut être utilisé seul ou en association avec un traitement chirurgical ou une chimiothérapie. La radiothérapie externe et la curiethérapie sont les deux principaux types de cancer du col de l'utérus. La radiothérapie externe cible les cancers à l'extérieur du corps, tandis que la curiethérapie consiste à injecter immédiatement des substances radioactives dans le col de l'utérus ou dans les zones adjacentes.
  • Chimiothérapie: La chimiothérapie utilise des médicaments pour tuer la plupart des cellules cancéreuses. Il peut être utilisé seul ou en combinaison avec une radiothérapie (chimioradiation) pour traiter le cancer de l'ovaire. La chimiothérapie peut être administrée par voie intraveineuse ou orale. Il est régulièrement utilisé dans les cas avancés ou lorsque le cancer s'est propagé à d'autres parties du corps.
  • Thérapie ciblée: Ces traitements ciblent des molécules spécifiques impliquées dans la croissance cellulaire cancéreuse. Le bevacizumab est un exemple d'agent chimiothérapeutique ciblé qui peut être administré dans le cadre de la routine de chimiothérapie du cancer de l'ovaire supérieur.
  • Immunothérapie: La machine immunitaire aide le corps à reconnaître et à attaquer la plupart des cellules cancéreuses. Le pembrolizumab est un exemple d’immunothérapie autorisée pour certains cancers de l’ovaire avancés.
  • Essais cliniques: La participation à des essais médicaux conduit à de nouveaux traitements et remèdes qui peuvent être étudiés et explorés pour les cancers du col de l'utérus. 

Conclusion 

Les cancers du col de l'utérus sont de différents types, chacun ayant ses signes, ses facteurs de risque et ses considérations thérapeutiques. En connaissant les différents types de cancers du col de l'utérus, ainsi que leurs symptômes, analyses et alternatives thérapeutiques. Les gens peuvent faire les premiers pas vers la prévention, la détection précoce et un contrôle efficace de la maladie sont des techniques nécessaires contre le cancer du col de l'utérus. Avec les progrès de la science scientifique et une compréhension accélérée, on souhaite obtenir de meilleures conséquences et une meilleure qualité de vie pour les personnes touchées par cette maladie. 

FAQ's

  • Qu'entendez-vous par cancer du col de l'utérus ? 

Le cancer du col de l'utérus est un type de cancer qui se développe à l'intérieur des cellules du col de l'utérus, la diminution d'une partie du col liée au vagin. La plupart des cancers du col de l'utérus sont dus au virus du papillome humain (VPH), une infection sexuellement transmissible. Mais toutes les femmes atteintes du VPH ne développeront pas un cancer du col de l'utérus ; il existe d'autres facteurs de risque, notamment le tabagisme et l'affaiblissement du système immunitaire. Utilisation de longue durée de contraceptifs oraux et quelques compagnons sexuels parmi eux. 

  • Combien de temps une personne peut-elle vivre avec un cancer du col de l’utérus ? 

La survie pour tous les types de cancer du col de l'utérus est d'environ 60 sur 100 (environ 60 %). Elle survivra au cancer pendant 5 ans ou plus après le diagnostic. Environ 50 sur 100 survivra à son cancer pendant plus de 10 ans ou plus. .  

  • Quel est le dernier stade du cancer du col de l’utérus ?

Dans le cancer du col de l’utérus de stade IV, le cancer s’est propagé au-delà du col de l’utérus vers des organes voisins ou des parties éloignées du corps. Cette étape est divisée en stade IVA et stade IVB. Au stade IVA, le cancer s’est propagé aux organes voisins tels que la vessie ou le rectum. Au stade IVB, elle s’est propagée à des organes distants tels que les poumons, le foie ou les os.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *